Quoi ? : Électro Pop
Où ? : Espace Julien, 39 Cours Julien, 13006 Marseille, France
Quand ? : Jeudi 26 Mai à partir de 20.00
Combien ? : 25.80 €
Transport ? : M2 Notre-Dame du Mont
Des Questions ? : 04 91 24 34 10
Un lien ? : Cliquez-ici

Pony Pony Run Run fait son retour en 2016 avec son nouvel album Voyage Voyage. Rejoignez donc le duo français le 26 mai à l'Espace Julien pour un petit séjour électro-pop.

Dès leurs débuts, en intitulant leur premier album You Need Pony Pony Run Run, Gaëtan et Amaël avaient vu juste. Sorti en 2009, le disque, porté par le carton du tube “Hey You”, s’est vu couronné d’un formidable succès, à la fois critique et populaire : 120 000 exemplaires vendus, une Victoire de la musique catégorie “révélation du public” en 2010, et une grande tournée qui aura vu le groupe se produire partout en France et aux quatre coins du monde. Depuis, leur deuxième album éponyme a confirmé l’amour que leur portait leur public, acquis grâce à d’innombrables concerts. Entre temps, ils ont remporté, un NRJ Music Award et un MTV Award : la consécration !

Pour ce nouvel album Voyage Voyage (sortie le 4 mars 2016) qui marque un nouveau départ dans leur carrière, les deux frères de Pony Pony Run Run se sont permis de tout expérimenter. « L’intention était de se faire plaisir, de partir sur une base ludique sans intention particulière. L’idée était de faire des chansons, peu importe le registre, la forme, la tonalité. » Cette largesse d’esprit va comme un gant à Pony Pony Run Run : biberonné aux radios nineties, le groupe est capable, dans ses références, de citer avec le même engouement Nirvana et Michael Jackson, la dance FM et le rock débraillé de Pavement, la techno minimale et la korean pop…
Une nouvelle fois, ils sont partis s’inspirer dans de nombreux endroits du monde, de l’Australie à Hossegor, en passant par la Bretagne, le Groenland ou l’Islande. Ils ont retrouvé leur réalisateur fétiche, Fred Lo, associé pour le mixage au talentueux Stephen Sedgwick (Blur, Damon Albarn, SBTRKT, Gorillaz, Snoop Dogg…). Un album qui se veut résolument moderne, dans une tonalité electro-pop dont ils gardent précieusement le secret, et d’une efficacité immédiate, qui peut surprendre par son orchestration au détour d’un refrain.

(Source : Espace Julien)