En week-end, escale ou vacances à Marseille ? Vous êtes au bon endroit et Love spots va vous aider à profiter du meilleur de la ville cet été. Suivez le guide !

1-Partir pour les îles (Archipel du Frioul)

Si loin si proche (30 mn seulement de ferry du Vieux-Port), l’Archipel du Frioul est un monde à part.  Sauvage et minéral il est à explorer de long en large sur les sentiers jalonnés de criques et de calanques. Après un arrêt culturel au Château d’If pour les plus motivés, deux options s’offrent à vous quand vous débarquez à Port-Frioul.

A droite Ratonneau, avec ses criques paradisiaques (calanque de Morgiret et surtout de Saint Estève), ses forts imposants (Brigantin et Rateauneau tout en haut) et son Hôpital Caroline majestueux tout à l’extrémité.

A gauche, et plus sauvage Pomègues avec elle aussi ses forts, son sémaphore, sa ferme aquacole et ses innombrables et minuscules calanques d’où il fait bon plonger des rochers. Prévoir une bonne journée si vous voulez vraiment profiter.

Le Bon Plan : Trouver un hébergement (appartement ou bateau à quai)  pour passer la nuit sur place. Il a plusieurs petits restaurants et la gastronomie s’est franchement améliorée ces dernières années.

 

2 – Flâner dans les petits ports (Vallon des Auffes / Malmousque)

Le petit port du Vallon des Auffes (du nom de la plante servant à fabriquer des cordages et de la vannerie) est une l’une des images carte-postale les plus diffusées sur les réseaux-sociaux. Avec ses bateaux de pêche, ses barquettes traditionnelles hissées de part et d’autre et ses petites maisons colorées lovées sous un magnifique pont édifié à la fin du XIXème siècle lors de de la construction de la Corniche, il faut bien avouer qu’il coche toutes les cases du pittoresque. Surtout quand le soleil vient se coucher sous les trois arches. Mais il devient aussi surfréquenté en été comme le port de Malmousque et ses rochers pris d’assaut par les baigneurs qui viennent y lézarder au soleil.

Alors pourquoi ne pas vous échapper dans les petites traverses et escaliers qui grimpent et descendent dans ces deux petits villages typiques à la découverte de petites anses plus tranquilles. La promenade aménagée face à la mer devant le centre des convalescents et des permissionnaires de la Légion étrangère ravira les contemplatifs. Devant leur yeux , l’îlot de Gaby et l’archipel du Frioul au large.

L’Anse de Maldormé est la seule offrant une petite plage de galets (venir tôt) au pied de la magnifique Villa (La Petite Ourse). Devant le mythique hôtel du Petit Nice, les habitués au cuir tanné gardent jalousement leur bout de rocher plat depuis des décennies. Tous matent en coin les minots intrépides se jetant dans la mer depuis la Corniche,  de l’autre côté de l’anse de la fausse Monnaie.

 Le Bon Plan : De nombreux commerces alentours proposent maintenant des petits paniers pour des pique-niques ou apéro sur les rochers (pensez à rapporter vos déchets !)

 

3- S’offrir un Archi-tour (Joliette)

Depuis l’extrémité droite du Vieux Port, Le quartier de la Joliette offre un panorama exceptionnel de l’architecture moderne et contemporaine.  En face des immeubles et de la Station Sanitaire construite par Pouillon après-guerre, vous pourrez admirer deux gestes architecturaux fort :  Le Mucem des architectes Ricciotti et Carta avec ses fines passerelles de béton le reliant au Fort Saint Jean ; la Villa Méditerranée de Stéfano Boeri appelée à devenir le Musée de la Grotte Cosquer en 2022 est juste à côté avec son étonnant porte-à-faux..

Continuez sur les quais et vous passerez devant l’ancien siège de la Compagnie Maritime construit par Gaston Castel en 1928 et sa fameuse Tour Horloge,  ainsi que l’ancien Débarcadère J1 lui aussi des années 30, prochainement transformé en complexe de loisirs.

Face au Mall moderne des Terrasses du Port, vous découvrirez ensuite les célèbres Docks de Marseille construits pendant le boom du commerce maritime au XIX siècle, autour de la symbolique du calendrier : 365 mètres de long comme le nombre de jours, 4 cours/atrium comme les saisons et 52 portes comme les semaines. Récemment rénovés,  ils accueillent commerces et restaurants en rez-de-chaussée et bureaux dans les étages.

Derrière les Docks, Le Fond Régional d’Art Contemporain (Frac Paca) dessiné par Kengo Kuma pour 2013 année européenne de la Culture, mérite aussi la visite avec sa façade de verre “pixelisée” et ses rues intérieures.

En prolongeant le boulevard de Dunkerque, les nouvelles tours dessinent petit à petit la nouvelle skyline de Marseille dans le périmètre d’Euroméditerranée. La Tour CMA de Zaha Hadid a été rejointe par La Marseillaise de Jean Nouvel et la Porte Bleue de Jean-Baptiste Pietri est en cours de réalisation.

Le Bon Plan : Si vous êtes un fan d’architecture, louez un vélo ou une trottinette pour voir d’autres bâtiments architecturaux emblématiques de la ville comme la célèbre Cité Radieuse de Le Corbusier l’opposé de la Joliette.

4- Lire sur les murs  (Le Panier et Cours Julien)

Deux quartiers de Marseille sont devenus au fil des années des galeries de Street Art à ciel ouvert.

C’est le cours Julien, ancien quartier historique des étudiants et de la bohème, qui a lancé la tendance des façades peintes dès les années 80. Les bombes ont fini par recouvrir les murs les portes et mêmes les escaliers menant au Cours Ju. Des noms connus (C215, Monsieur Chat, Mahn Kloix) et moins connus réalisent chaque année de nouvelles fresques qui donnent des couleurs au quartiers mais aussi des messages.

Plus vieux quartier de Marseille, le Panier attire les visiteurs pour ses ruelles pittoresque qui grimpent sec et de ses placettes typiques. Le street art aussi s’y est invité depuis quelques années sur les murs avec des fresques,  collages et même des céramiques. L’artiste brésilien Nhobi y est le plus prolixe  mais de nouvelles fresques en recouvrent d’autres chaque années, rendant le décor changeant et éphémère.

Le Petit Plus :  Des guides qui connaissent bien tous les parcours vous aideront à cheminer dans le quartier à la recherche des plus belles pièces.

 

5- Partir au bout du bout (Les Goudes/ Callelongue / Cap Canaille)

Le Village des Goudes est si loin du Vieux-Port qu’on ne semble plus être dans la cité phocéenne. Son éloignement a permis de conserver un véritable art de vivre autour du port entre pêcheurs et cabanoniers. C’est l’endroit idéal pour manger un poisson frais du jour dans l’un des restaurants du port, en  terrasses au-dessus de l’eau (Grand Bar des Goudes) ou directement entre les bateaux (Chez Paul ).

Depuis le village, deux choix s’offrent ensuite à vous : une route spectaculaire face à la mer et les îles (Maïre, Plane, etc) menant à Callelongue, dernier petit port avant les calanques et tout aussi ravissant.

Une route plus chaotique menant au Cap Croisette, surnommé le « bout du monde marseillais » en raison de son univers minéral tellement cinégénique. Un lieu idéal pour la plongée. Pas pour rien que l’UCPA y est implanté depuis des lustres. La Baie des singes est le nom d’un restaurant et plage privée qui a donné son nom par extension à la  dernière petite plage aux eaux insolemment turquoise.

Le Bon Plan : Prendre la navette depuis le Vieux Port pour éviter les embouteillages et vous offrir par la même occasion une jolie croisière

 

6- Prendre le Train bleu

Pour vous rendre sur la Côte Bleue, oubliez la voiture et prenez le « Train bleu » la ligne TER de 32 km qui va de Marseille à Miramas. Un parcours panoramique où viaducs et tunnels s’enchaînent au-dessus des calanques protégées aux eaux turquoise.Arrêtez-vous à Niolon et son petit port pittoresque et prenez les sentier littoral qui vous amènera jusqu’à Carry le Rouet. Ou bien faite un stop à Ensuès-la-Redonne pour découvrir des cabanons typiques et des calanques paradisiaques : la Madrague de Gignac, la Redonne (et son port), Figuières, Méjean…
Oui bien encore commencez par Carry-le-Rouet petite station balnéaire familiale où l’on trouve de très bons restaurants et des bateaux pour ceux qui souhaitent visiter la Côte bleue depuis la mer puis revenez sur vos pas.

Le Bon Plan  : Au retour, faite un stop à l’Estaque pour manger des chichis ou des panisses et prenez la navette maritime qui vous ramènera au Vieux Port par la mer.

 

7- Une Balade en paddle ou Canoë

Avec ses 16 km de littoral, Marseille et ses innombrables plages, criques et calanques est un paradis pour la balade en paddle ou canoë. Préférez les débuts et fin de journée pour vos excursions. Vous éviterez le cagnard et le vent thermique qui crée souvent un clapot sur la rade. N’oubliez pas un pique-nique dans le sac (étanche) mais aussi un masque et un tuba pour plonger dans des criques qui sont de véritables aquarium. Vous vous régalerez les mirettes à la vue du littoral marseillais. Vous pourrez trouver des locations au Vallon des Auffes, à la  Pointe Rouge et même sur l’île du Frioul.

 

8-Partir en croisière (journée ou soirée)

Le Vieux-Port de Marseille regorge dorénavant de bateaux pour des croisières à la journée à la découverte des îles de la rade et des calanques (avec baignade dans les eaux turquoise), ou bien en soirée pour des dîner embarqués romantiques ou des fiestas endiablées.

Les esthètes privilégieront les magnifiques vieux gréements à voile (Le Don du Vent, Alliance, Antares, etc), les sportifs et les fêtards les catamarans derniers cris (Levantin). Les petits groupes pourront eux privatiser  des petites embarcations (Ze Boat, Bleu Evasion, Localanques)

Le Bon Plan : les navettes fluviales de la Métropole (vers la Pointe Rouge, les Goudes et l’Estaque) vous permettent une mini croisière (45 mn) à la découverte du littoral Marseillais pour un prix modique.

 

9- Découvrir les spécialités marseillaises

Il existe encore trois savonneries artisanales (La Savonnerie du Midi, le Fer à Cheval et le Sérail) à Marseille.Vous y découvrirez (presque) tous les secrets de la fabrication du savon au chaudron et aussi l’histoire industrielle du produit. Elles proposent toutes des visites et une boutique de vente en direct (la Savonnerie du Midi propose même un très beau musée sur l’histoire  de cet emblème de la ville).

Le pastis aussi est une spécialité marseillaise. Cristal Limiñana est la dernière usine à le produire en plein coeur de la ville dans le cinquième arrondissement. Elle produit également une anisette fameuse.

Quant à la pétanque, si elle a été inventée dans la ville voisine de la Ciotat, c’est bien à Marseille que l’on trouve la plus ancienne manufacture en activité depuis 1904. Si vous n’avez pas la possibilité de visiter l’usine La Boule Bleue située sur les extérieurs à Saint Ment, passez au moins au Musée de la boule dans la quartier du Panier.

10- Randonner dans les calanques

Est-il encore besoin de présenter les calanques de Marseille ? Un seul mot d’ordre, respectez-les ! L’écosystème est devenu fragile en raison de la surfréquentation et du bruit. Alors évitez les heures de pointe du milieu de journée où certains sentiers ressemblent à des autoroutes et préférez, si vous les pouvez, les débuts et fin de journée. Marseilleveyre, Sormiou, Morgiou, En-Vau, Sugiton, elles sont toutes très différentes avec chacune leur charme. Choisissez en deux assez différentes, l’une pour le pique-nique l’autre pour le farniente,  et pensez à ramenez vos déchets.

 

EN BONUS 

 Plonger au musée (Les Catalans)

A quelques encablures du rivage marseillais, un nouveau musée accueille des visiteurs d’un nouveau genre : des palmipèdes masqués qu’un parcours sous-marin sensibilise à l’art, au sport et surtout à écologie. Le Musée Subaquatique Marseille propose au public de découvrir dix sculptures immergées à cent mètres seulement de la plage des Catalans – la première en ville du littoral marseillais – et à cinq mètres de profondeur. La visite impose quelques pré-requis comme celui de savoir nager deux cents mètres (cent mètres aller/cent mètres retour) et de pouvoir s’immerger avec un masque, tuba et des palmes à quelques mètres de profondeur.

Pour le reste des recommandations et quelques conseils sont laissés à la bonne intelligence des visiteurs. Signaler à quelqu’un sur la plage que vous allez sur le site, accompagner des mineurs, s’équiper d’une combinaison quand l’eau est fraîche, s’y rendre en binôme et se servir d’une bouée sur site pour se reposer le cas échéant tombent sous le sens mais est rappelé sur le site.

Le Bon Plan : Si vous avez apporté votre matériel de snorkeling, profitez-en pour explorez la côte jusqu’au vallon des Auffes et Malmousque où nichent de très nombreux poissons

Par Eric Foucher