Quoi ? : Restaurant – Café – Bar à vins
Où ? : 18 Boulevard Vauban 13006 Marseille
Quand ? : Lundi > Mercredi de 8 à 16.00/ Jeudi et vendredi de 8.00 à 22.00 / Samedi de 8 à 15.00
Combien ? : Plat 11 à 14 € / Dessert 4 et 5 € / Planchette charcuteries 10€ /verre de vin 3 €
Transport ? : Bus 57
Des Questions ? : 04 91 48 65 27
Un lien ? : Cliquez-ici

Dans la famille des néo-bistrots de quartier, je demande les Bons Garçons à Vauban. Une cantine marseillaise à l’accent corse et saupoudrée d’influences siciliennes, c’est forcément racé.

 

Les « bons garçons » c’est le sobriquet que donnait affectueusement leurs proches à Jean-Christophe et Yoann, les deux copains corses à l’initiative de ce nouveau repaire gourmand. Après avoir fait les quatre cent coups, ils s’en amusent encore et en rajoutent même une couche (de peinture cette fois) en figurant deux saints sur leur jolie devanture bleue. Là s’arrête la blague car avec leur taverne moderne, ils ne sont plus là pour amuser la galerie bien que l’accueil soit des plus convivial. Sans autre prétention que de vous restaurer avec des produits frais et de qualité, le restaurant propose une ardoise réduite mais qui fleure bon le terroir grâce à des fournisseurs de charcuteries, pâtes, et fruits et légumes reconnus dans la place (Cave à Jambons, Mama Fiore, Gusto Market). Vous pourrez donc optez les yeux fermés pour la burrata sur soupe de tomate et basilic ou la tarte légume basilic ricotta. Mais c’est aux Panzerotti, délicieux petits chaussons italiens auxquels nous décernerons la mention très bien avec leur pâte à pain croustillante et leur cœur de mozzarella fondante. Les desserts maison sont aussi des classiques (tiramisu, panna cotta, tarte tatin, etc) mais ne font pas non plus pâle figure. A l’automne, ce sont les plats cuisinés de grand-mère qui mijoteront dans les marmites (daube, blanquette de veau, alouette sans tête). Parfaitement climatisé,  l’espace en angle de rue est frais et lumineux. Difficile de trouver un fil conducteur à la décoration où la récup’ voisine avec des créations plus contemporaines. Pourtant on trouve assez vite ses marques du bar où l’on peut prendre son café en matinée jusqu’aux mange-debout extérieur où l’on pourra déguster une planchette de charcuterie accompagné d’un bon vin en passant par les banquettes et leurs coussins confortables signés de la créatrice voisine Pomponette. Que leurs familles se rassurent, les Bons Garçons ont fait du bon boulot. (EF)