Quoi ? : Mode femme
Où ? : 53 Rue Paradis 13006 Marseille
Quand ? : Lun, 12h00-19h00 / Mar > Sam, 10h00-19h00
Combien ? : Robes à partir de 75€ / Tops à partir de 29€ / Accessoires dès 12€ …
Transport ? : M1 Estrangin Préfecture
Des Questions ? : 04 91 61 41 52
Un lien ? : Cliquez-ici

Cette marque corso-balinaise exprime par ses vêtements la légèreté et la simplicité des îles. Dos nus et décolletés, confort et couleur ouvrent nos chakras à Marseille !

Après Bonifacio, Porto-Vecchio, ou encore Porticcio, l’enseigne Corse, qui toutefois avait déjà quelques pieds en France (comme à Cassis), arrive enfin à Marseille. Dans la boutique, accueillies par la belle Marina, les clientes adeptes des dos nus et des matières fluides, des fines coutures et des tissus soyeux retrouvent un univers qui leur ressemble.

La marque de prêt-à-porter, née à Bali en 2003, respire en effet la légèreté et la sensualité féminine, dans un esprit bohème, confortable et décontracté tout en restant élégant et structuré. La collection apaise, les vêtements « tombent » à merveille, à l’image de ces tuniques décolletées ou ces robes longues aux couleurs unies qui par endroits révèlent à peine la peau nue, et du reste laissent simplement imaginer les courbes du corps. En ce sens, l’identité de la marque ne saurait se détacher de son lieu de naissance, au cœur de l’Océan Indien. En effet, l’imagination de la créatrice Laurence Appietto Raffaelli s’est directement nourrie de la culture orientale et des terres insulaires, et ce dès le premier modèle qu’elle a créé sur place : une revisite d’un pantalon thaï.

L’idée de cette dernière était de s’adresser à toutes les femmes du monde, en proposant une gamme de vêtements intemporelle mêlant le style de vie balinais avec la mode et le savoir-faire français, notamment la « poésie corse ».

Ainsi, Karma Koma n’a cessé d’évoluer en conservant toujours cet esprit exotique et zen, comme une ode à la simplicité et à la pureté. En outre, désireuse de travailler dans le respect de l’homme et de la matière, la marque travaille avec des partenaires d’Europe et d’Asie avec un minimum d’intermédiaires entre artisans et clients. Si aucun détail n’est laissé au hasard, c’est peut être justement grâce à cette exigence éthique : chaque artisan est spécialisé dans la finition (à la main) de pièces spécifiques, et Laurence met un point d’honneur à tisser des liens affectifs avec les petites mains qui l’assistent au bout du monde.

 

Le Petit Plus : La gamme Premium de l’enseigne, appelée « Ligne K », faite de pièces nobles en cuir souple et délicat.