Quoi ? : Café de spécialités / atelier / boutique
Où ? : 36 Boulevard Eugène Pierre 13005 Marseille
Quand ? : Ouvert du mardi au samedi - 8h30 / 18h (sauf jeudi à 15h)
Combien ? : Espresso 1.60 € / Matcha latte 4 € / Gâteau 3.50 € / Formule tarte + dessert + café 11 € / Café en grain ou moulu de 6 à 8 € les 250 gr.
Transport ? : Tram Eugène Pierre
Des Questions ? : 06 16 52 14 88
Un lien ? : Cliquez-ici

Avec sa rassurante devanture en bois rappelant les échoppes d’antan et les doux arômes d’un café frais moulu, on redécouvre dans la Brûlerie moka le plaisir de la dégustation. Dans la jolie salle bistrot ou sous le tilleul, la pause-café prend tout son sens.

 

A la cliente qui vient se fournir en café pour ses enfants amateurs de bon café -entendez par là de café de petits producteurs finement sourcés dont on va torréfier les grains – Iris parle d’amertume, de notes, de crus comme on le ferait pour un vin. C’est d’ailleurs au contact d’une femme, Gloria Monténégro qui a lancé la Caféothèque à Paris, qu’elle découvre le monde merveilleux de ce nouvel or noir dont les officines font florès maintenant, mais qui sont alors encore largement méconnus. Elle se passionne pour le sujet, avale les livres et parcours l’Europe à la rencontre d’artisans torréfacteurs avant de se décider diplôme en poche en 2016, à se lancer elle aussi dans la partie.

Tout d’abord en torréfiant pour les professionnels depuis un petit local avant de trouver la perle rare, l’écrin charmant et reposant où elle pourrait partager sa passion des petits grains. La boutique de créateurs du Boulevard Eugène Pierre a déjà tout pour la séduire avec son allure rétro (une large vitrine de bois à l’angle de la rue vitrine en bois baignant la salle de lumière et sol en planche de bois) et sa terrasse à l’ombre du tilleul. Elle n’aura qu’à un mettre sa touche et la décorant de quelques meubles anciens chinés, de tables de bistrot et de jolies illustrations qui rappelle son passage par Fotokino (petit paradis des arts visuels pour les enfants).

Derrière la salle ou trône l’indémodable italienne (une Famea 61 bien sûr) et quelques machines pour les cafés en méthode douce, on trouve un petit local où trône le Probat, ce torréfacteur qu’on ne voudrait cacher tant la machine est belle.

Là, elle y torréfie chaque semaine environ trois origines de café différentes. Des cafés sourcés auprès de petits producteurs et coopératives engagées à travers le monde. Cette semaine-là, ce sont les grains d’Ethiopie, du Honduras et du Pérou qui passeront du vert au brun sans trop les brûler afin de conserver tous leurs arômes et saveurs. Poire, chocolat, vanille, fruits jaunes, toutes les notes, l’intensité de chaque cru vous est expliqué pour pouvoir déguster un café que vous aimez ou bien en découvrir d’autres. Cette connaissance de la diversité des terroirs et de la grande diversité des crus porte même un nom (la caféologie) mais rassurez-vous ici on n’étale pas sa science, on vous la partage juste avec passion.

Afin de pouvoir sustenter aux appétits de tout un chacun au long de la journée, Iris accompagné de l’élégant Fewzi proposent une petite restauration pour le petit-déjeuner, déjeuner et goûter. POur accompagner les thés, jus de fruits, sirops et bientôt smoothies, les délicieuses pâtisseries faites par Amal « d’Aux Voisins  (carrot cake, tarte chocolat ou cookies, etc dont certaine sans gluten) mais aussi les tartes et les petits plats d’Elvis Atlani de l’Alimentation Locale et Fine (ALF). Des fournisseurs avec qui elle partage – est-il vraiment nécessaire de le préciser – la même démarche responsable et durable. La tarte féta oignons et poivrons rôtis aux amandes sur fond de moutarde et son petit mesclun sont raccord dans le décor et exhale des doux parfums.

Le Petit Plus : Des petits événements auront lieu de temps à autre comme une expo dans le cadre de festival Laterna Magica organisé par Fotokino.

Par Eric Foucher