Quoi ? : Jeans et Urban Wear
Où ? : 73 Rue Francis Davso 13001 Marseille
Quand ? : Lundi > Samedi 11 à 19.00
Combien ? : Jeans de 100 à 430 €
Transport ? : M1 Vieux-Port
Des Questions ? : 09 51 97 60 04
Un lien ? : Cliquez-ici

A contre-courant de la production jetable, Edwin incarne une mode durable à l’image de ses toiles de jeans qui se bonifient avec l’âge. Une référence dans l’univers du denim.

 

Dans l’univers du jean, Edwin (anagramme du terme Denim avec le M renversé en « W » qui devint la signature de ses poches) fait partie des marques cultes. A bientôt 70 ans, cette marque venue tout droit du Japon a su conserver jalousement son identité et son savoir-faire. Elle s’est notamment fait connaître par sa toile très épaisse, rigide et lourde (16oz), baptisée « selvedge », que les bikers eurent tôt fait d’adopter et qui est toujours produite. Puis elle devint populaire auprès du grand public par l’invention d’un procédé de délavage unique en son genre, le célèbre « stone-wash ».

Aujourd’hui, elle utilise toujours des procédés de fabrication uniques et exclusifs pour produire quantité de jeans premium, symbole de qualité mais aussi d’innovation. Avec l’ouverture de boutique en propre, la marque a étoffé ses collections avec d’autres toiles de pantalon (chino, flanelle, etc) et produit une véritable ligne de prêt-à-porter homme et femme qui vous habille de pied en cap. De l’urban wear à la japonaise, c’est à dire tout en élégance plus qu’en extravagance. Le distributeur français de la marque (Five O Five) a complété l’offre par des marques de son portefeuille) en cohérence avec cet univers : Derbies Hudson, sacs Sandquist, etc.)

L’aménagement de la boutique de Marseille (nb: la seconde après Paris) est à l’image de la marque. Minimaliste comme sa devanture noire iconique, elle privilégie à l’intérieur les beaux matériaux: marbre, bois, cuir et laiton. Les puristes apprécieront (EF)