Quoi ? : Restaurant de viandes
Où ? : 145 Rue Sainte 13007 Marseille
Quand ? : Mardi > Vendredi midi et soir / Samedi le Soir
Combien ? : Entrée de 7 à 12 € / Plat de 12 à 14 € / Dessert 6 € / Plat du jour (midi) à partir de 9.50 € / menu enfant 10 €
Transport ? : Bus 60
Des Questions ? : 06 59 31 75 71
Un lien ? : Cliquez-ici

Les meat lovers sont à la noce avec le Couteau. Ce restaurant de Saint Victor tranche la barbac dans le vif selon vos goûts et votre appétit du jour sans vous saigner.

Oh la bonne idée que voilà. Proposer enfin un restau de viande digne de ce nom à Marseille avec des produits de qualité et au juste prix. Du bœuf Suisse (Simmenthal), écossais (Black Angus), Autrichien ou de Galice, du genre qui fond dans la bouche et pas à la cuisson vous voyez ? Tout droit venu du boucher Cantini-Flandin, il vous est proposé au poids sur une planche à découper comme on présente un poisson puis simplement cuit ensuite avec une belle fleur de sel et un peu de poivre. Les connaisseurs comprendront, les amateurs découvriront avec délice la tendreté et le parfum d’une viande maturée qu’ils pourront accompagner avec l’un des beurres maison (piment d’Espelette, curry rouge-coco, poivre noir algue « wakame ») ou de la sauce « Couteau » goûteuse à s’en lécher les doigts. Les accompagnements (frites maison cuite à la graisse de boeuf, oignons des Cévennes confits au jus, risotto du moment, purée de panais,…) viennent en sus car les viandes peuvent se suffire.

Et le décor me direz vous ? Et bien tout rappelle l’univers de la boucherie depuis la tête de boeuf en mosaïque sanguine jusqu’aux cornes des murs, en passant par les fameux Opinel qui se taille la part belle et s’offre même l’enseigne. Sobre et efficace comme la cuisine qui est servie. Et si vos amis ne partagent pas vos envies carnassières, sachez que la carte propose un plat végétarien ainsi que quelques produits de la mer: supions frits avec des seiches fraîches (comme tout le reste des ingrédients d’ailleurs), un poisson du jour et du saumon gravelax. Le chef Patrick Vella n’oublie pas les plats traditionnels devenus rares dans nos bistrots (foie de volaille persillé, rognons et sauce au vin, …) qui reviendront régulièrement en suggestions, avec une mention spéciale pour l’os à moelle maison, rôti, coupé une fois n’est pas coutume dans sa longueur et agrémenté d’une moutarde verte (aneth, ciboulette, estragon et persil plat) à se damner. La sélection des vins fait sans surprise la part belle aux vins du coin (AOC Bandol en tête), mais à travers les cuvées de petits producteurs à découvrir. Avec ce nouvel établissement Jérémy Depieds, qui gère également le Marché Saint Victor tout proche, et Sébastien Messina, avec qui il pilote les Food trucks du Panier à salade, ont visé juste et réussi leur coup sans nous assommer. (EF)