Quoi ? : Restaurant végétalien
Où ? : 102 Cours Julien 13006 Marseille
Quand ? : Mardi et Mercredi le midi / Jeudi au samedi Midi et soir / Dimanche : brunch occasionnel (Voir page Facebook)
Combien ? : Entrée 6.50 € / Plats 13-15 € / Dessert 5€ / Assiette de Mezze 16 €
Transport ? : M2 Notre Dame du mont - Cours Julien
Des Questions ? : 06 26 55 61 92
Un lien ? : Cliquez-ici

Sur la façade comme à l’intérieur une même jungle. Des fresques animalières très réussies qui rendent le lieu vivant et coloré comme les assiettes qui nous régalent des produits de Mère nature.

Un nom suisse, une enfance en alsace, des études littéraires puis d’art plastiques. Rien ne semblait prédestiner Louana Möschli à devenir cheffe d’un restaurant végétalien à Marseille. Instinctive, elle a traîné ses guêtres dans pas mal de restos durant ses études, au point de tomber bien accroc de l’art de cuisiner.

CAP de cuisine en poche, elle n’est pourtant pas à son aise dans les grosses brigades, repasse un temps par les Arts déco avant de prendre un aller simple pour Marseille. Elle y  seconde un chef dans un restaurant du Cours Julien il y a deux ans et découvre la cuisine végétale. Quand il décide de passer la main, c’est vers elle qu’il se tourne et la jeune femme trouve là enfin le moyen de mener seule sa barque en cuisine.

L’ancien Courant vert est devenu le Mikala (ndrl: surnom que l’on donne aux petits enfants aux bonnes joues en Alsace) comme un dernier clin d’œil à ses racines mais il conserve sa green touch. Du 100% végétal, bio et frais et fait maison avec amour. Pratique me direz-vous quand on un marché de producteurs juste devant sa terrasse tous les mercredis matin.

 

Situé à côté de l’entrée du parking, le restaurant n’est pas forcément situé dans  l’endroit le plus séduisant du cours Julien mais avec ses nombreuses fresques colorées à l’extérieur comme à l’intérieur (ndlr :  les « tatouages muraux » de son amie Lou Amoros-Agosta) le Mikala réussi à rendre le lieu joyeux et ludique.

A la carte de délicieux falafels, houmous, légumes grillés ou marinés en entrée, toujours un plats de pâtes avec une sauce bien « pimpée » (sic) et l’inévitable burger (« parce que tout le monde me le demande » soupire-t-elle). Et on est bien d’accord,  c’est le denier truc à prendre dans un restau veggie, car un bon burger ça doit transpirer le gras !  Alors quand on a à la carte des artichauts grillés ou un risotto d’asperge à l’huile de noix, le choix et vite fait.

Il faut savoir prendre son temps car l’énergique entrepreneuse n’est secondée en cuisine qu’à la belle saison et aidé au service par une serveuse qui à fort affaire entre la terrasse et la salle en enfilade. Mais un vin bio ou nature aura tôt fait de vous de vous ramener dans un mode downtempo pour profiter de cette belle adresse.

Le Petit Plus : Les enfants seront enchantés par le cadre et les jeux qui leur sont proposés à l’entrée (et qui donneront une paix royale leur parents …. pendant au moins 15 mn)

Par Eric Foucher