Quoi ? : Fabrique et bar à chocolats
Où ? : 213 Rue Paradis 13008 Marseille
Quand ? : Mardi > samedi de 9 à 19.00
Combien ? : Tablettes 6.50€ / 80€ kilos au poids / Chocolat chaud : 5 € le mug
Transport ? : Métro Perrier
Des Questions ? : 06 21 08 09 11
Un lien ? : Cliquez-ici

De la fève à la tablette, de la jungle amazonienne au paradis des gourmands, il y a bien sûr plus qu’un pas. C’est à un voyage dans tous les sens que nous invite cette fabrique de chocolats unique à Marseille.

Comme vous et moi,  Claire et Aurélien ne connaissaient quasiment rien au cacao que l’on déguste pourtant presque tous le jours. Cela,  jusqu’à ce qu’un voyage en Colombie ne change le cours de leur vie et offre enfin à Marseille une fabrique de chocolats (découvrez cette belle aventure ici).

Car si la ville compte maintenant d’excellents chocolatiers, il lui manquait un fabriquant, celui qui fournit à ces derniers la matière première : la pâte de cacao. Et c’est avec en tête le souvenir de l’importance des terroirs, de la torréfaction et mille autre détails qui feront d’un cacao un grand cru qu’ils ont décidé de proposer une approche très pédagogique et didactique à leur démarche de fabrication.

On découvre ainsi joliment peint sur les murs le processus de transformation du cacao, depuis le fruit du cacaoyer (la fameuse cabosse contenant les fèves) jusqu’à la tablette dans laquelle vous allez croquer. Au fond de la boutique et en mezzanine, le laboratoire est lui aussi visible.

On y aperçoit les différents sacs de fèves provenant directement de trois coopératives de Colombie (nb : un pays qui s’impose maintenant comme un des grands noms du secteur) et les nombreuses machines qui transformeront ces trois grands crus en des chocolats aux textures et goûts si différents. Les jolis packaging des tablettes nous font l’article sur les différents terroirs offrant tantôt un goût iodé, tantôt fruité, tantôt acidulé et plus citrique.

Si la Baleine à cabosse est amenée à fournir en bonne pâte des pâtissiers et chocolatiers, elle ouvre aussi ses portes avec bonheur au public des gourmets désireux de croquer futé. A l’image de son logo, l’endroit rompt avec les codes traditionnels de la chocolaterie et confiserie. L’univers est chatoyant et coloré rappelant son inspiration tropicale.

Dès la porte franchie, l’odeur de la fontaine à chocolat chaud vient chatouiller vos narines. Dans la partie boutique, vous pourrez découvrir les tablettes de dégustation maison mais aussi quelques expérimentations (dont certaines suggérées par des clients curieux) : chocolat blanc au thé matcha, au romarin, etc. Sous le labo, un petit salon de thé cosy et à la décoration exotique débouche sur une jolie cours dans laquelle vous pourrez dès les beaux jours succomber à votre péché mignon sans gêne (tout le monde est là pour cela ici 🙂

(EF)