Quoi ? : Café - Restaurant
Où ? : 1 rue Méry 13002 Marseille
Quand ? : Tous les jours de 10 à 02h00
Combien ? : Petite charcuterie ou fromage 6 € / Verre de vin 4-5 €
Des Questions ? : 04 91 31 99 50
Un lien ? : Cliquez-ici

Si le nom de ce lieu vous fait penser à personnage, c’est qu’il propose un décor propice à de nouveaux scénarios d’apéros. A vous d’en être les acteurs et d’imaginer les plans.

Pendant longtemps il n’eut guère que les fanas d’architectures et les esprits un peu tordus pour trouver du charme à ce cube blanc de type Fernand Pouillon et ses claustras de béton à l’étage. Hervé Dargonnier en faisait partie qui lorgnait sur cette vigie  à l’abandon depuis une dizaine d’années, elle qui est désormais voisine d’un luxueux palace. La décision d’investir ce lieu atypique ne fit ni une ni deux pour l’ancien restaurateur ravi de pouvoir remonter un bistrot de copains comme dans ses jeunes années et faire vivre ce bout trottoir marseillais un peu tristounet. Avec son cube de verre en extension de la façade, l’établissement et sa vaste terrasse offre une vue panoramique sur  l’esplanade Bargemon. Les tables et chaises bistrot chinées apportent un supplément d’âme à cette nouvelle affaire tout comme la petite cheminée incrustée dans le mur d’ardoise.  La nuit,  le lieu prend des allures de vaisseau énigmatique grâce aux rayons bleutés s’échappant des branchies et aux luminaires tels des chapeaux ottomans géants baignant la véranda d’une lumière douce. Un décor façon diner qui n’est pas sans rappeler l’atmosphère d’une célèbre peinture d’Edward Hopper. Aux fourneaux,  le chef Patrick Abele propose des plats régionaux agrémentés d’une petite touche personnelle comme par exemple cette pintade rôtie et sauce aux poireaux ou ce camembert braisé et pommes au calva lors du déjeuner. En soirée, l’établissement se transforme en bar à vins dont la sélection joue la proximité : les crus du Languedoc, les Côtes de Provence et  coteau varois en vedettes. En accompagnement vous seront proposées des planches de charcuteries corses ou de Haute-provence et des fromages affinées dans un lieu que vous n’aurez aucun mal à voir en peinture . (EF)