Quoi ? : Street art et art contemporain
Où ? : 18 Rue Dragon Marse ille
Quand ? : Mercredi > Vendredi de 11 à 19:00
Transport ? : M2 et T3 Castellane
Des Questions ? : 06 81 69 90 58
Un lien ? : Cliquez-ici

Des murs d’un blanc immaculé, une grande verrière baignant le lieu d’une magnifique lumière zénithale. Quoi de mieux que cette ancienne imprimerie de quartier pour laisser éclater les couleurs de la fine fleur de l’art urbain d’hier et d’aujourd’hui ?

Jeune marchand et galeriste, Diego Escobar (voir son portrait ici) a passé une décennie à se former sur les places du marché de l’art contemporain international.  Il a poussé les portes de célèbres maisons de ventes aux enchères telles que Sotheby’s Londres, Galartis à Lausanne ou encore Tajan à Paris pour qui il s’occupait des départements d’art contemporain et d’art urbain. Autant dire que le jeune homme a vu le marché du graffiti et de l’art urbain exploser. Mais si le graffiti old school principalement new yorkais, qu’il présente (Toxic, Zephyr, Rammellzee, etc.) fut le premier moteur de sa passion pour le genre, il s’est très vite intéressé aussi aux figures européennes qui ont émergé  (Banksy, Kan, Dems, Dran …) et tente sans cesse de repérer les talents de demain en partant à leur rencontre dans leurs ateliers de par le monde. Ce ne sont pas moins de 10 nationalités qui sont représentées pour l’exposition inaugurale.

Avec pour envie de revenir dans le sud, l’ancien toulonnais a fait une courte escale à Montpellier avant de trouver l’associé (Nicolas Maillefert) et l’écrin de choix dans le quartier des antiquaires à Marseille pour apprécier les couleurs et le spectre très large de ce qu’est l’art urbain aujourd’hui : Graffiti, hyper réalisme, pointillisme, et bien d’autres courants encore.  L’ancienne imprimerie de 180 M2 et sa très longue verrière baigne en effet la galerie d’une très belle lumière qui offrira à l’art contemporain et cinétique auquel le galeriste souhaite s’ouvrir des cimaises de choix.

Par Eric Foucher

Le Petit Plus : la galerie s’associera à l’agence de communication Madame Poppins installée également dans ce lieu atypique pour proposer des événements autour de l’art et du design.